En 2018, on recensait 63.000 joueurs par jour. En 2021, ils sont plus de 130.000. Ces chiffres ne concernent que les sites de jeux légaux ayant reçu de la part de la Commission des jeux de hasard une licence d'exploitation, explique-t-elle alors qu'elle estime qu'environ 20% des joueurs se retrouvent sur des sites illégaux. "Les dangers qui les guettent sont pourtant réels et significatifs dans la mesure où ces sites ne se soucient pas de la réglementation existante ni de la protection des joueurs", peut-on lire dans le communiqué.

Cette situation, qui "fragilise encore davantage les joueurs les plus vulnérables et met en difficulté les opérateurs légaux de par la concurrence déloyale qu'elle créée", a conduit à la création de cette nouvelle campagne.

"Trop peu de joueurs connaissent la différence entre le jeu légal et le jeu illégal. La plupart méconnaît les dangers spécifiques liés au jeu illégal. Il y a donc urgence à agir de manière pédagogique et préventive avant l'Euro 2021 vu l'importance que peut avoir ce genre d'événements sportifs sur la popularité des paris en ligne", souligne la présidente de la Commission des jeux de hasard, Magali Clavie.

Concrètement, pendant près de deux mois avant l'Euro 2021, plusieurs fois par semaine, la Commission publiera sur le site www.alwaysplaylegally.be et sur les pages de ses réseaux sociaux de courtes vidéos d'animation, illustrant de manière succincte et didactique, les différents aspects de la problématique.

En 2018, on recensait 63.000 joueurs par jour. En 2021, ils sont plus de 130.000. Ces chiffres ne concernent que les sites de jeux légaux ayant reçu de la part de la Commission des jeux de hasard une licence d'exploitation, explique-t-elle alors qu'elle estime qu'environ 20% des joueurs se retrouvent sur des sites illégaux. "Les dangers qui les guettent sont pourtant réels et significatifs dans la mesure où ces sites ne se soucient pas de la réglementation existante ni de la protection des joueurs", peut-on lire dans le communiqué. Cette situation, qui "fragilise encore davantage les joueurs les plus vulnérables et met en difficulté les opérateurs légaux de par la concurrence déloyale qu'elle créée", a conduit à la création de cette nouvelle campagne. "Trop peu de joueurs connaissent la différence entre le jeu légal et le jeu illégal. La plupart méconnaît les dangers spécifiques liés au jeu illégal. Il y a donc urgence à agir de manière pédagogique et préventive avant l'Euro 2021 vu l'importance que peut avoir ce genre d'événements sportifs sur la popularité des paris en ligne", souligne la présidente de la Commission des jeux de hasard, Magali Clavie. Concrètement, pendant près de deux mois avant l'Euro 2021, plusieurs fois par semaine, la Commission publiera sur le site www.alwaysplaylegally.be et sur les pages de ses réseaux sociaux de courtes vidéos d'animation, illustrant de manière succincte et didactique, les différents aspects de la problématique.