Une proposition visant à réduire la semaine "à temps plein" est actuellement sur la table des négociations du gouvernement fédéral. Tous les partis sont d'accord sur le principe de passer à quatre jours de travail au lieu de cinq, et une décision pourrait être prise ce week-end, selon le quotidien flamand De Morgen.

Qu'il y a-t-il précisément dans cette proposition?

Les libéraux ont déposé sur la table du gouvernement fédéral une proposition visant à offrir plus de flexibilité durant la semaine de travail : les employés, travaillant à temps plein, presteraient toujours 38 ou 40 heures comme auparavant, mais ces heures seraient réparties sur quatre jours de travail au lieu de cinq. Ainsi, le gouvernement veut encourager les entreprises à introduire des prestations plus longues en journée (de 9,5 heures) mais en échange, l'employé bénéficiera d'une journée de liberté en plus par semaine.

La présidente de Groen, Meyrem Almaci, soutient cette proposition, bien qu'il y ait encore des aménagements à lui apporter. "En principe, nous pensons que c'est une bonne chose pour la liberté de l'employé, mais il faut être bien certain que cela reste un choix de l'employé", dit-elle. Car de ce choix découlera la manière dont le travailleur organisera ou réorganisera sa vie. Une décision qui doit être réfléchie et s'intégrer au mieux à son organisation personnelle.

Les "contre" les quatre jours

Mais avant de prendre une décision sur une éventuelle réduction du temps de travail hebdomadaire, les partenaires sociaux doivent être entendus, souligne la présidente de Groen. Et le syndicat socialiste n'est certainement pas favorable à cette idée. En fait, ils estiment que les employés devraient plutôt travailler moins d'heures par semaine. Le week-end prochain, des discussions seront menées afin de déterminer les secteurs dans lesquels un tel système pourrait être introduit, et surtout comment éviter de rendre la journée de travail trop longue.

Et dans la pratique?

Dockx, une société de location de véhicules, a déjà introduit la semaine de quatre jours dans son planning de travail. Les réceptionnistes travaillent un peu plus longtemps chaque jour, mais profitent d'un jour de congé supplémentaire.

"Vous pouvez faire plus de projets tout au long de cette journée. Vous ne devez pas vous précipiter dans les magasins, par exemple, ou vous pouvez rencontrer des amis pendant votre jour de congé", explique un des employés de cette société. Mais chaque médaille a son revers et on peut s'interroger sur la compatibilité "journées de travail plus longues" vs "vie de famille". Entre aller conduire les enfants le matin à l'école ou aller les récupérer le soir, des choix devront être faits.

Une proposition visant à réduire la semaine "à temps plein" est actuellement sur la table des négociations du gouvernement fédéral. Tous les partis sont d'accord sur le principe de passer à quatre jours de travail au lieu de cinq, et une décision pourrait être prise ce week-end, selon le quotidien flamand De Morgen. Qu'il y a-t-il précisément dans cette proposition?Les libéraux ont déposé sur la table du gouvernement fédéral une proposition visant à offrir plus de flexibilité durant la semaine de travail : les employés, travaillant à temps plein, presteraient toujours 38 ou 40 heures comme auparavant, mais ces heures seraient réparties sur quatre jours de travail au lieu de cinq. Ainsi, le gouvernement veut encourager les entreprises à introduire des prestations plus longues en journée (de 9,5 heures) mais en échange, l'employé bénéficiera d'une journée de liberté en plus par semaine.La présidente de Groen, Meyrem Almaci, soutient cette proposition, bien qu'il y ait encore des aménagements à lui apporter. "En principe, nous pensons que c'est une bonne chose pour la liberté de l'employé, mais il faut être bien certain que cela reste un choix de l'employé", dit-elle. Car de ce choix découlera la manière dont le travailleur organisera ou réorganisera sa vie. Une décision qui doit être réfléchie et s'intégrer au mieux à son organisation personnelle.Les "contre" les quatre jours Mais avant de prendre une décision sur une éventuelle réduction du temps de travail hebdomadaire, les partenaires sociaux doivent être entendus, souligne la présidente de Groen. Et le syndicat socialiste n'est certainement pas favorable à cette idée. En fait, ils estiment que les employés devraient plutôt travailler moins d'heures par semaine. Le week-end prochain, des discussions seront menées afin de déterminer les secteurs dans lesquels un tel système pourrait être introduit, et surtout comment éviter de rendre la journée de travail trop longue.Et dans la pratique?Dockx, une société de location de véhicules, a déjà introduit la semaine de quatre jours dans son planning de travail. Les réceptionnistes travaillent un peu plus longtemps chaque jour, mais profitent d'un jour de congé supplémentaire."Vous pouvez faire plus de projets tout au long de cette journée. Vous ne devez pas vous précipiter dans les magasins, par exemple, ou vous pouvez rencontrer des amis pendant votre jour de congé", explique un des employés de cette société. Mais chaque médaille a son revers et on peut s'interroger sur la compatibilité "journées de travail plus longues" vs "vie de famille". Entre aller conduire les enfants le matin à l'école ou aller les récupérer le soir, des choix devront être faits.