A Athènes, deux défilés séparés, l'un de quelque 15.000 personnes organisé par le Front des travailleurs Pame, proche des communistes, et l'autre par des syndicats du privé (GSEE) et du public (Adedy), ont rassemblé "de 35.000 à 40.000 personnes", a indiqué à l'AFP une source policière.

Les deux cortèges ont afflué sur la place Syntagma devant le Parlement, dans le centre de la capitale, où est discuté un projet de loi pluriannuel 2013-2016 controversé fixant des économies budgétaires à réaliser de 18 milliards d'euros, dont la moitié sur la seule année 2013.

Le vote de cette loi est prévu pour mercredi soir.

A Salonique, deuxième ville du pays dans le Nord, le Pame et les syndicats ont également manifesté dans le calme dans le centre-ville, selon une source policière locale.

Le nouveau train de mesures, réclamé par les créanciers --Union européenne et Fonds monétaire international-- en échange des prêts versés au pays, porte aussi bien sur des coupes dans les salaires et les retraites que dans les dépenses de santé et les aides sociales.

Avec Belga

A Athènes, deux défilés séparés, l'un de quelque 15.000 personnes organisé par le Front des travailleurs Pame, proche des communistes, et l'autre par des syndicats du privé (GSEE) et du public (Adedy), ont rassemblé "de 35.000 à 40.000 personnes", a indiqué à l'AFP une source policière. Les deux cortèges ont afflué sur la place Syntagma devant le Parlement, dans le centre de la capitale, où est discuté un projet de loi pluriannuel 2013-2016 controversé fixant des économies budgétaires à réaliser de 18 milliards d'euros, dont la moitié sur la seule année 2013. Le vote de cette loi est prévu pour mercredi soir. A Salonique, deuxième ville du pays dans le Nord, le Pame et les syndicats ont également manifesté dans le calme dans le centre-ville, selon une source policière locale. Le nouveau train de mesures, réclamé par les créanciers --Union européenne et Fonds monétaire international-- en échange des prêts versés au pays, porte aussi bien sur des coupes dans les salaires et les retraites que dans les dépenses de santé et les aides sociales. Avec Belga