Ce constat est rapporté par les quotidiens Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg dans leur édition de ce vendredi.

Les banques seraient la cause de cette forte hausse, selon le Fonds du

logement. "Les banques sont devenus plus sévères en matière d'attribution de crédits", explique le directeur du Fonds, Peter Becuwe.

"Les personnes qui se voient opposer un refus se retrouvent aujourd'hui

plus souvent chez nous."

Le Fonds estime néanmoins que les Flamands sont encore trop peu

nombreux à profiter de cette possibilité, c'est pourquoi une campagne

de promotion a récemment été lancée. "C'est une idée reçue que cela

n'est accessible qu'aux pauvres ou personnes à très faibles revenus."

Ce constat est rapporté par les quotidiens Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg dans leur édition de ce vendredi. Les banques seraient la cause de cette forte hausse, selon le Fonds du logement. "Les banques sont devenus plus sévères en matière d'attribution de crédits", explique le directeur du Fonds, Peter Becuwe. "Les personnes qui se voient opposer un refus se retrouvent aujourd'hui plus souvent chez nous." Le Fonds estime néanmoins que les Flamands sont encore trop peu nombreux à profiter de cette possibilité, c'est pourquoi une campagne de promotion a récemment été lancée. "C'est une idée reçue que cela n'est accessible qu'aux pauvres ou personnes à très faibles revenus."