C'était le point principal de l'accord budgétaire de l'été : 28 mesures ont été décidées par le gouvernement fédéral en vue de créer des emplois, avec une attention particulière aux métiers en pénurie. En parcourant ces 28 mesures, il faut avouer que certaines sont cosmétiques (même si elles ne sont pas inutiles). D'autres trouvent une justification économique : une plus forte dégressivité des allocations de chômage peut augmenter l'effort de recherche d'emploi de certains. De même, rendre fiscalement intéressant le fait de financer une formation avec ses indemnités de licenciement peut améliorer l'employabilité des personnes qui perdent leur emploi.Les efforts visant à combler la pénuriede main-d'oeuvre dans certains secteurs sont également les bienvenus. Rappelons en effet que le nombre d'emplois vacants a augmenté de près de 12 % sur un an et dépasse actuellement les 100.000 unités.
...