Certains ont été très étonnés d'entendre cette information, et c'est vrai qu'il y a de quoi être étonné entre d'un côté, un pays, les Etats-Unis dans lequel l'épidémie continue de se propager dans 35 Etats sur 50, et puis, de l'autre côté, Wall Street qui affiche des performances extraordinaires. C'est la magie de la Bourse !

On le voit encore aujourd'hui avec la marque automobile Tesla. En une semaine, l'action Tesla a gagné 20% à la Bourse de New York. En mots plus imagés, le constructeur automobile Tesla a vu sa valeur en Bourse grimper de 33 milliards de dollars en 5 séances boursières à peine. Le plus étonnant, c'est que Tesla vaut maintenant plus que Volkswagen ou que Toyota. Et c'est là où c'est complètement dingue, car la taille de Toyota et de Tesla ne sont absolument pas comparables. Tesla a produit 370.000 voitures l'an dernier contre plus de 10 millions de véhicules pour Toyota. L'agence financière Bloomberg a calculé que pour justifier sa valeur actuelle, Tesla devrait avoir les marges d'une firme comme Apple et des ventes de voitures supérieures à Volkswagen, le premier constructeur automobile du monde. Or, ce n'est absolument pas le cas...

Les investisseurs boursiers seraient-ils donc devenus fous ? Non, on revient à nouveau au rôle de la Bourse qui n'est pas de juger la situation d'aujourd'hui mais plutôt celle de demain. Si les investisseurs ont la foi dans Tesla c'est pour plusieurs raisons. Tout d'abord, ils sont convaincus que l'avenir sera aux voitures électriques, notamment avec la vague écolo qui se propage dans le monde. Ensuite, parce sur ce segment électrique, Tesla est en avance sur les autres entre autres parce que les batteries des voitures Tesla (qui constituent l'essentiel de la valeur ajoutée de ce genre de voiture) sont produites à 100% en interne, alors que les constructeurs auto concurrents doivent faire appel à des sous-traitants. Finalement, parce que Tesla a aussi une longueur d'avance sur les autres en matière de voiture autonome.

Bref, les boursicoteurs achètent l'avenir, ou du moins, c'est leur pari. Et c'est la raison pour laquelle, l'action Tesla, qui ne valait que 20 dollars, il y a 8 ans, vaut aujourd'hui 1.100 dollars.

Certains ont été très étonnés d'entendre cette information, et c'est vrai qu'il y a de quoi être étonné entre d'un côté, un pays, les Etats-Unis dans lequel l'épidémie continue de se propager dans 35 Etats sur 50, et puis, de l'autre côté, Wall Street qui affiche des performances extraordinaires. C'est la magie de la Bourse !On le voit encore aujourd'hui avec la marque automobile Tesla. En une semaine, l'action Tesla a gagné 20% à la Bourse de New York. En mots plus imagés, le constructeur automobile Tesla a vu sa valeur en Bourse grimper de 33 milliards de dollars en 5 séances boursières à peine. Le plus étonnant, c'est que Tesla vaut maintenant plus que Volkswagen ou que Toyota. Et c'est là où c'est complètement dingue, car la taille de Toyota et de Tesla ne sont absolument pas comparables. Tesla a produit 370.000 voitures l'an dernier contre plus de 10 millions de véhicules pour Toyota. L'agence financière Bloomberg a calculé que pour justifier sa valeur actuelle, Tesla devrait avoir les marges d'une firme comme Apple et des ventes de voitures supérieures à Volkswagen, le premier constructeur automobile du monde. Or, ce n'est absolument pas le cas...Les investisseurs boursiers seraient-ils donc devenus fous ? Non, on revient à nouveau au rôle de la Bourse qui n'est pas de juger la situation d'aujourd'hui mais plutôt celle de demain. Si les investisseurs ont la foi dans Tesla c'est pour plusieurs raisons. Tout d'abord, ils sont convaincus que l'avenir sera aux voitures électriques, notamment avec la vague écolo qui se propage dans le monde. Ensuite, parce sur ce segment électrique, Tesla est en avance sur les autres entre autres parce que les batteries des voitures Tesla (qui constituent l'essentiel de la valeur ajoutée de ce genre de voiture) sont produites à 100% en interne, alors que les constructeurs auto concurrents doivent faire appel à des sous-traitants. Finalement, parce que Tesla a aussi une longueur d'avance sur les autres en matière de voiture autonome.Bref, les boursicoteurs achètent l'avenir, ou du moins, c'est leur pari. Et c'est la raison pour laquelle, l'action Tesla, qui ne valait que 20 dollars, il y a 8 ans, vaut aujourd'hui 1.100 dollars.