Quand je contacte Amélie Di Vincenzo, substitute du procureur en charge du dossier One Coin, elle m'apprend que l'enquête se focalise sur l'ex-député Laurent Louis. Elle ne me cache pas non plus sa perplexité. Cette arnaque aux cryptomonnaies lui donne des sueurs froides. " Chaque fois que j'étudie ce dossier, j'en ressors épuisée, m'avoue-t-elle. C'est très bien monté. C'est très professionnel. "

Amélie Di Vincenzo est la spécialiste des dossiers d'arnaque au parquet financier de Charleroi. C'est la première fois qu'elle est confrontée à un mécanisme de vente aussi élaboré portant sur un produit intangible, complexe et mystérieux, se présentant comme une cryptomonnaie. Cette particularité complique son travail.

Quand je contacte Amélie Di Vincenzo, substitute du procureur en charge du dossier One Coin, elle m'apprend que l'enquête se focalise sur l'ex-député Laurent Louis. Elle ne me cache pas non plus sa perplexité. Cette arnaque aux cryptomonnaies lui donne des sueurs froides. " Chaque fois que j'étudie ce dossier, j'en ressors épuisée, m'avoue-t-elle. C'est très bien monté. C'est très professionnel. "Amélie Di Vincenzo est la spécialiste des dossiers d'arnaque au parquet financier de Charleroi. C'est la première fois qu'elle est confrontée à un mécanisme de vente aussi élaboré portant sur un produit intangible, complexe et mystérieux, se présentant comme une cryptomonnaie. Cette particularité complique son travail.