Cet entrepreneur de 55 ans roule sa bosse dans le numérique depuis pas mal d'années. Il travaille notamment chez Cap Gemini et IBM avant de co-fonder l'agence web Defimedia, puis de lancer le fonds d'investissement Internet Attitude. Cette expérience multiforme a visiblement convaincu l'Union wallonne, après un long processus de sélection, de lui confi...

Cet entrepreneur de 55 ans roule sa bosse dans le numérique depuis pas mal d'années. Il travaille notamment chez Cap Gemini et IBM avant de co-fonder l'agence web Defimedia, puis de lancer le fonds d'investissement Internet Attitude. Cette expérience multiforme a visiblement convaincu l'Union wallonne, après un long processus de sélection, de lui confier les rênes de la fédération. " Je sais ce que c'est de lancer une boîte, je connais les défis que rencontrent les entrepreneurs et les patrons de PME. Ça a dû peser dans la balance ", évoque Olivier de Wasseige. Le nouvel administrateur-délégué peut également faire valoir son expérience au contact des start-up et des jeunes entrepreneurs. A la tête d'Internet Attitude (prises de participation dans des start-up numériques) et au Venture Lab (soutien à des projets d'étudiants et de jeunes diplômés), il a participé à l'émergence de jeunes pousses prometteuses. Une filière d'avenir qui doit encore se structurer pour participer à la relance de la Wallonie. En prenant la tête de l'Union wallonne, il devra quitter " avec un pincement au coeur " les fonctions exécutives qu'il possède dans ces structures. Romancier à ses heures perdues - il est l'auteur de Codes Condorcet, un roman policier auto-édité qui démarre sur la mort du pape -, Olivier de Wasseige revendique une bonne connaissance du tissu économique wallon et de ses différents organismes. Il occupe notamment un poste à l'Agence du numérique et à l'Agence pour l'entreprise et l'innovation. " J'ai de bonnes relations avec tout le monde ", assure-t-il. Il devra encore se faire un nom dans le sérail politique, qu'il fréquente moins.