Beaucoup de constructeurs d'automobiles sont des affaires de famille : Toyota est toujours dirigée par un Toyoda, Ford est contrôlée par la famille Ford. Nikola Tesla, lui, n'a rien à voir avec le constructeur homonyme dirigé par Elon Musk. Il en aurait été incapable : il est mort en 1943, 70 ans avant le lancement du constructeur d'automobiles électriques. Les fondateurs de ce dernier voulaient en fait rendre hommage à un formidable inventeur de l'ère électrique. " Les ingénieurs de Tesla ont conçu un groupe propulseur pour une voiture de sport autour d'un moteur à courant alternatif, breveté en 1888 par Nikola Tesla, l'inventeur qui a inspiré le nom de la compagnie ", indique le site de Tesla Motors.
...

Beaucoup de constructeurs d'automobiles sont des affaires de famille : Toyota est toujours dirigée par un Toyoda, Ford est contrôlée par la famille Ford. Nikola Tesla, lui, n'a rien à voir avec le constructeur homonyme dirigé par Elon Musk. Il en aurait été incapable : il est mort en 1943, 70 ans avant le lancement du constructeur d'automobiles électriques. Les fondateurs de ce dernier voulaient en fait rendre hommage à un formidable inventeur de l'ère électrique. " Les ingénieurs de Tesla ont conçu un groupe propulseur pour une voiture de sport autour d'un moteur à courant alternatif, breveté en 1888 par Nikola Tesla, l'inventeur qui a inspiré le nom de la compagnie ", indique le site de Tesla Motors. Qui était, au juste, Nikola Tesla ? " C'était le grand rival de Thomas Edison, écrit The New York Times, il a travaillé avec George Westinghouse avec qui il a développé très tôt des systèmes d'éclairage, et il a fait la démonstration d'un transmetteur radio avant Guglielmo Marconi. " Né dans l'actuelle Croatie, en 1856, à Smiljan, dans une famille d'origine serbe, il s'est fait connaître avec son moteur à courant alternatif à induction, à champ magnétique tournant, et aussi en développant la transmission du courant électrique alternatif (AC en abrégé) pour la nouvelle centrale électrique des chutes du Niagara, en 1896, alors la plus grande des Etats-Unis. Jusque-là régnait le courant continu (DC), cher à Edison, mais sa transmission sur de longues distances entraînait des déperditions importantes. Ce n'était pas un souci pour les premières centrales qui desservaient leur voisinage immédiat, mais bien pour les nouvelles centrales géantes qui distribuaient leur courant à des dizaines ou des centaines de km. La technologie est toujours appliquée aujourd'hui. Même s'il n'a jamais vécu en Serbie, Nikola Tesla est devenu une gloire dans ce pays. L'aéroport de Belgrade porte son nom, de même qu'un institut et un musée. Son nom s'écrit ????? en caractères cyrilliques, et signifie " dents en avant ". Il désigne aussi un instrument, une sorte de hachette. Après une formation d'ingénieur en Autriche, Nikola Tesla travaillera en Hongrie, en Allemagne et en France. Il part aux Etats-Unis en 1884, en pleine frénésie d'inventions électriques : lampes, téléphones, moteurs. Il travaille brièvement pour Thomas Edison, puis avec George Westinghouse, avant de se mettre à son compte comme inventeur en série, avec son moteur et ses techniques pour la transmission de courant alternatif. Il devient une star aux Etats-Unis et en Europe. Il organise des conférences tenant en haleine le public en montrant des lampes, des tubes, qui s'allument dans ses mains, sans branchement, comme les épées de Star Wars. Son règne ne faisait que commencer... Nikola Tesla avait sa méthode pour inventer. " Lorsque j'ai une idée, je commence tout de suite à l'élaborer dans mon imagination , explique-t-il dans un livre autobiographique, Mes inventions. Je modifie sa construction, je lui apporte des améliorations et je fais marcher l'appareil dans ma tête. Peu importe que je fasse marcher ma turbine dans mon mental ou que je la teste dans mon laboratoire. " Pourtant, très vite, au tournant du siècle, Nikola Tesla va décevoir. Il promet beaucoup mais les réalisations se raréfient. Le succès de ses premières inventions ne va pas beaucoup se répéter, d'où de gros soucis financiers. Il campe progressivement dans un personnage d'inventeur incompris, prophétique, devenu culte dans les courants de pensée New Age. Sur le Web, il est un héros de la théorie du complot. Il aurait inventé (il l'affirmait) la manière de propager de l'électricité sans fil, gratuitement, partout sur la Terre, mais des industriels banquiers comme JP Morgan auraient tout fait pour bloquer le projet qui aurait coulé le secteur de la production d'électricité. Il aurait inventé les rayons X, les drones, ainsi qu'une arme définitive, sorte de rayon de la mort, détruisant les avions en vol. Il avait des projets de robots autonomes, et aurait capté des signaux extra-terrestres. Il mourra sans le sou en janvier 1943, dans un hôtel de New York. Cette carrière en toboggan s'explique par la personnalité de Nikola Tesla. Il a du talent, mais pas le sens des affaires. Après son arrivée aux Etats-Unis, il a eu la chance de travailler avec un partenaire, Charles Peck, un juriste très au fait de l'économie des inventions. Peck avait l'art de canaliser Tesla, de l'aider à transformer une invention en brevet commercialisable, puis d'en négocier le meilleur prix. Il meurt en 1890. Nikola Tesla ne retrouvera jamais une association aussi efficace. Il n'était plus qu'un génie idéaliste livré à lui-même. Il peine à arrêter ses recherches pour concrétiser son invention, toujours convaincu qu'il pourra faire mieux. " Tesla, je le suspecte, a un véritable problème pour passer d'une pensée divergente à une pensée convergente ", écrit W. Bernard Carlson, auteur d'une biographie sur l'inventeur1. La pensée divergente, c'est expérimenter mille variantes d'une invention, qu'il faut faire converger à un moment donné dans un projet commercialisable. " Il a aujourd'hui derrière lui une longue série de magnifiques inventions inachevées ", avait déploré T. Commerford Martin dans l'Electrical Review en 1898. Nikola Tesla se fait doubler par d'autres inventeurs plus pragmatiques. Il est passé à côté des rayons X, dont il avait fait l'expérience dans ses recherches. L'Allemand Roentgen fera, le premier, la démonstration de ce qui mènera à la radiographie. Même chose pour la transmission sans fil. Il avait convaincu le banquier JP Morgan de financer des recherches sur la transmission d'électricité et de signaux en construisant notamment une tour métallique de 57 mètres de haut à Wardenclyffe, près de New York. Il promettait de parvenir en quelques mois à envoyer des messages par-dessus les océans. Guglielmo Marconi transmettra le premier message au-dessus de l'Atlantique en 1901. Nikola Tesla saluera l'exploit avec dédain, estimant la technologie de l'Italien trop fruste. Celle qu'il peaufinait devait être meilleure. Finalement, il n'arrivera pas à concrétiser son idée de transmettre de grandes quantités d'électricité sans fil à travers le sol. Ses bailleurs de fonds perdront patience. C'est la fin du financement facile pour Nikola Tesla et un long déclin, entrecoupé de fulgurances. Notamment un concept de turbine qui fait encore parler d'elle. Elle est étudiée et développée par des passionnés de la Tesla Engine Builders Association. La postérité n'a pas méprisé l'inventeur. Le monde de la science a finalement consacré Tesla en attribuant son nom à une unité mesurant l'induction magnétique. " Les inventions sur l'électricité alternative ont été essentielles pour faire de l'électricité un service de masse , écrit W. Bernard Carlson. Pour toutes ces raisons, les versions modernes des moteurs Tesla se retrouvent dans des appareils électroménagers, des machines industrielles, et même dans les disques durs des PC portables. " Le Tesla visionnaire est redécouvert. Notamment ses idées sur les énergies renouvelables. " Le soleil fait s'évaporer l'eau des océans et le vent l'emporte vers des régions lointaines, où elle reste dans un état d'équilibre précaire, écrivait-il dans son autobiographie. Si nous avions le pouvoir de perturber cet équilibre où et quand bon nous semblera, nous pourrions manipuler à volonté cet immense fleuve qui entretient la vie. " Pour lui, le soleil allait pourvoir à terme à tous nos besoins en électricité. N'est-ce pas l'idée de Tesla Motors en 2017 ? Son CEO, Elon Musk, rêve d'un monde où les voitures Tesla seront alimentées par l'électricité produite par les panneaux solaires Tesla, stockée dans des batteries Tesla. (1) W. Bernard Carlson, "Tesla, inventor of the electrical age", Princeton University Press, 2013.