Le Lumia 920, présenté à la presse à New York, fonctionnera avec la nouvelle version du système d'exploitation de Microsoft, Windows 8, dont le lancement est prévu pour fin octobre. Proposé en plusieurs couleurs, l'appareil disposera d'un appareil photo très performant et d'une qualité d'écran "meilleure que la résolution haute définition", a promis Jo Harlow, une responsable produit de Nokia, lors d'une présentation à la presse à New York. L'appareil aura aussi une batterie à l'autonomie renforcée, supérieure de 30% à celle de ses concurrents, a-t-elle expliqué. Nokia a longtemps été le premier fabricant mondial de téléphones portables, mais son retard dans les smartphones lui a valu de se faire détrôner par le sud-coréen Samsung. Pour tenter de remonter la pente, le groupe finlandais abandonne progressivement le système d'exploitation qu'il utilisait jusqu'ici, Symbian, au profit d'un partenariat avec Microsoft qui a déjà débouché sur le lancement d'une première série de téléphones Lumia. L'annonce n'a pas vraiment convaincu la Bourse d'Helsinki, où Nokia perdait plus de 15%. L'action Microsoft en revanche était quasi stable à New York (0,07% à 30,36 dollars). (CHN)

Le Lumia 920, présenté à la presse à New York, fonctionnera avec la nouvelle version du système d'exploitation de Microsoft, Windows 8, dont le lancement est prévu pour fin octobre. Proposé en plusieurs couleurs, l'appareil disposera d'un appareil photo très performant et d'une qualité d'écran "meilleure que la résolution haute définition", a promis Jo Harlow, une responsable produit de Nokia, lors d'une présentation à la presse à New York. L'appareil aura aussi une batterie à l'autonomie renforcée, supérieure de 30% à celle de ses concurrents, a-t-elle expliqué. Nokia a longtemps été le premier fabricant mondial de téléphones portables, mais son retard dans les smartphones lui a valu de se faire détrôner par le sud-coréen Samsung. Pour tenter de remonter la pente, le groupe finlandais abandonne progressivement le système d'exploitation qu'il utilisait jusqu'ici, Symbian, au profit d'un partenariat avec Microsoft qui a déjà débouché sur le lancement d'une première série de téléphones Lumia. L'annonce n'a pas vraiment convaincu la Bourse d'Helsinki, où Nokia perdait plus de 15%. L'action Microsoft en revanche était quasi stable à New York (0,07% à 30,36 dollars). (CHN)