M. Buelens arrive à la tête des deux aéroports régionaux flamands à un moment délicat pour ceux-ci. Le trafic y a en effet reculé l'an dernier: 23,6% de mouvements en moins à Ostende et 15,7% de passagers en moins à Anvers. L'homme peut se prévaloir d'une riche expérience dans le secteur de la logistique aéroportuaire. Il a aussi dirigé pendant trois ans, entre 2006 et 2009, Brussels South Charleroi Airport (BSCA), la société gestionnaire de l'aéroport de Charleroi. L'actuel CEO de BSCA, Jean-Jacques Cloquet, interrogé par ailleurs dans l'Echo de samedi, y donne son avis sur les déboires de ses concurrents flamands. "L'aéroport d'Anvers est très enclavé dans la ville, ce qui peut être un handicap. De plus, il est orienté 'business' et il ne fonctionne pas trop mal", dit-il. "Ostende est assez désaxé. Sa zone de chalandise est très limitée", ajoute-t-il. (Belga)

M. Buelens arrive à la tête des deux aéroports régionaux flamands à un moment délicat pour ceux-ci. Le trafic y a en effet reculé l'an dernier: 23,6% de mouvements en moins à Ostende et 15,7% de passagers en moins à Anvers. L'homme peut se prévaloir d'une riche expérience dans le secteur de la logistique aéroportuaire. Il a aussi dirigé pendant trois ans, entre 2006 et 2009, Brussels South Charleroi Airport (BSCA), la société gestionnaire de l'aéroport de Charleroi. L'actuel CEO de BSCA, Jean-Jacques Cloquet, interrogé par ailleurs dans l'Echo de samedi, y donne son avis sur les déboires de ses concurrents flamands. "L'aéroport d'Anvers est très enclavé dans la ville, ce qui peut être un handicap. De plus, il est orienté 'business' et il ne fonctionne pas trop mal", dit-il. "Ostende est assez désaxé. Sa zone de chalandise est très limitée", ajoute-t-il. (Belga)