Se définissant comme " projet de revitalisation du centre-ville de Liège par l'art ", Art au centre propose un parcours de 25 vitrines réalisées par 32 artistes jusqu'à la fin décembre. Bonne idée vu les interminables travaux que la Cité ardente a connus durant les der...

Se définissant comme " projet de revitalisation du centre-ville de Liège par l'art ", Art au centre propose un parcours de 25 vitrines réalisées par 32 artistes jusqu'à la fin décembre. Bonne idée vu les interminables travaux que la Cité ardente a connus durant les dernières décennies, notamment place Saint-Lambert. La revitalisation tient compte aussi des problèmes liés à la criminalité, en particulier le deal de drogues dures noyautant une partie du centre de Liège. Tout ceci s'inscrit dans un contexte où la culture a aussi servi de réhabilitation du tissu urbain, notamment via l'ouverture entre 2014 et 2016 de la Cité Miroir, du Reflektor et du musée de la Boverie. Art au centre, commissionné par une quinzaine d'auteurs, met en avant des créateurs tels qu'Emile Hermans, Valentino Russo, Jean-Baptiste Janisset ou le Collectif A VENIR. On pointe le travail digital du graphiste Zorg Aourir dont l'imagination nous entraîne dans un univers jamais très loin de l'enfance. Ou de mix contemporain de psychédélisme et de couleurs flash volontiers pratiquées dans les mangas. Le parcours entre les différentes vitrines se fait naturellement à pied ou en vélo, démarrant rue Hors-Château à la Maison Peccato, pour aboutir deux kilomètres plus au sud, du côté des Poèmes Urbains à la rue des Carmes.