Mission accomplie pour Thomas Detry ! Pour sa pendaison de crémaillère dans un Grand Chelem, le jeune champion bruxellois a passé le cut sans souci et a même eu le privilège de partager la partie de Dustin Johnson, n°1 mondial, lors du t...

Mission accomplie pour Thomas Detry ! Pour sa pendaison de crémaillère dans un Grand Chelem, le jeune champion bruxellois a passé le cut sans souci et a même eu le privilège de partager la partie de Dustin Johnson, n°1 mondial, lors du troisième tour. Certes, lors de la dernière journée, fatigué mentalement, le " rookie " a connu une sévère défaillance rentrant une carte de 81 (+11). A l'arrivée, il a donc dû se satisfaire d'un simple top 50. Mais ce Major lui a permis de faire le plein d'expérience au plus haut niveau et d'entrer dans un nouveau monde. Nul doute qu'il en tirera le plus grand profit pour la suite de sa carrière. Thomas Pieters a, lui aussi, été à la hauteur de l'événement. Deuxième après le premier tour, l'Anversois a rétrogradé au fil des tours, victime notamment d'un putting très frustrant. Mais il a prouvé qu'il était sur les bons rails pour retrouver le plus haut niveau mondial. Il termine à la 23e place avec de bonnes sensations. Dernier détail : cette édition 2020 de l'US Open restera dans l'histoire du golf belge. C'est la première fois, en effet, que deux joueurs du plat pays ont passé, ensemble, l'écueil du cut dans un tournoi du Grand Chelem.