Pour de multiples raisons, les tribunaux belges sont plus qu'engorgés. Pas moins de 700.000 nouvelles affaires y sont introduites chaque année. Pour un certain nombre d'entre elles, une médiation aurait sans doute permis de résoudre le problème ou désamorcé le conflit. En Belgique, environ 5.000 médiations sont réalisées chaque année, dont la plupart ont une source judiciaire directe ou indirecte. Pour stimuler le recours à cette pratique moins chère et plus rapide qu'une procédure judiciaire, Yves Delacollette ( photo), l'ancien patron de Deutsche Bank Belgique et ex-président du groupe Dragone, a lancé Conflicool, une plateforme digitale qui permet aux deux parties de trouver un médiateur neutre et impartial. Un projet que le désormais avocat du cabinet Watt Legal a monté avec deux associés vivant à Londres. La médiation y est proposée en direct et de façon simple. Une personne intéressée introduit une demande en remplissant un formulaire. Cette demande est transmise à la partie adverse. Si elle l'accepte, Conflicool se charge alors de trouver un médiateur (homologué par la Commission fédérale de la médiation) sur base du domaine concerné et de critères géographiques. Conflicool est entièrement gratuit pour les parties demanderesses.