Le record était tombé en avril dernier. Avec 1.505 appartements neufs en cours de commercialisation à l'époque, le marché liégeois respirait la santé. Son stock avait doublé en un an. Quelques mois plus tard, le niveau n'a pas vraiment fléchi et permet de rester sur des standards très élevés avec 1.333 unités mises en vente, selon les derniers chiffres du bureau de Crombrugghe & Partners. La tendance se confirme donc : l'immobilier liégeois est entré dans une nouvelle ère. Les développements se sont multipliés ces derniers temps et cette nouvelle donne n'est pas près de s'arrêter quand on regarde le listing des projets qui sont dans les cartons dans les prochaines années. " On assiste notamment à une multiplication des projets dans le centre-ville de Liège, explique Lauren de Crombrugghe, du bureau de Crombrugghe & Partners. Le marché immobilier de communes comme Herstal, Seraing ou Chaudfontaine est également très dynamique. Leur attractivité est en croissance. "
...

Le record était tombé en avril dernier. Avec 1.505 appartements neufs en cours de commercialisation à l'époque, le marché liégeois respirait la santé. Son stock avait doublé en un an. Quelques mois plus tard, le niveau n'a pas vraiment fléchi et permet de rester sur des standards très élevés avec 1.333 unités mises en vente, selon les derniers chiffres du bureau de Crombrugghe & Partners. La tendance se confirme donc : l'immobilier liégeois est entré dans une nouvelle ère. Les développements se sont multipliés ces derniers temps et cette nouvelle donne n'est pas près de s'arrêter quand on regarde le listing des projets qui sont dans les cartons dans les prochaines années. " On assiste notamment à une multiplication des projets dans le centre-ville de Liège, explique Lauren de Crombrugghe, du bureau de Crombrugghe & Partners. Le marché immobilier de communes comme Herstal, Seraing ou Chaudfontaine est également très dynamique. Leur attractivité est en croissance. " Si on regarde le prix moyen de la province, il continue de connaître de belles envolées, avec une hausse de 6,5% en un an et de 14,5% en cinq ans. Le prix moyen d'un appartement neuf est de 218.500 euros, pour un bien dont la superficie moyenne est de 92 m2. Etonnamment, les prix sont relativement homogènes dans toute la province. Un élément unique. Enfin, relevons que 64% de la production d'appartements neufs concerne des appartements de deux chambres, 18% de une chambre et 18% de trois chambres. Dans le centre de Liège, le stock d'appartements mis en vente est stable (280 unités) par rapport à avril dernier. Si la superficie totale des projets mis en vente s'élève à 27.565 m2, elle est plus de 10.000 m2 supérieure à ce que l'on retrouvait il y a un an (16.575 m2). Parmi les projets en cours de commercialisation, relevons la résidence Asklépios (Immobilier Concept) ou la phase 3 de la Résidence Plein sud (Général Construction), la résidence Léopold (Invest and Corporate), la résidence Guérin (Meusimmo Construct), les Terrasses Nagelmackers (LGV), la Résidence Athéna (Horizon Groupe) ou encore Les Erables (Diversis). En matière de prix, Liège est la ville wallonne qui a connu la plus forte croissance en cinq ans (+ 20%). Les prix ont augmenté de 6% en un an. La forte demande, de même que l'attractivité en hausse, permet de dynamiser le marché. Le district Nord, qui regroupe des entités comme Verviers, Visé ou encore Chaudfontaine, devient le plus fourni de la région. On y dénombre désormais 318 unités. Une hausse qui s'accompagne, de plus, d'une envolée des prix de 7,5% en un an et de 9,5% en cinq ans. Rayon projets, relevons Verviers Student (Verviers Student) et le Domaine du Parc (Wust) à Verviers, Les Vals de Wégimont à Soumagne (Thomas & Piron), O2 Rives (Wust) à Hermalle-sous-Argenteau, le Domaine des Vergers (Wust) à Visé ou encore la Résidence Montaigne (Wust) à Heusy. La périphérie liégeoise (Seraing, Herstal, Ans, etc.) reste un important vivier d'appartements neufs. On y retrouve 266 unités, dans 28 projets. Les prix ont augmenté de 5,5% en un an (2.325 euros/m2). Si on regarde à un horizon de cinq ans, on remarque par contre que les prix n'ont pas augmenté. " Herstal et Seraing continuent de concentrer l'essentiel du stock, fait remarquer Lauren de Crombrugghe. Chaudfontaine affiche de plus en plus de projets. Ce sont des marchés à suivre car ils connaissent une réelle percée. " Parmi les projets mis en vente, citons notamment la Résidence du Parc Vallée de la Meuse et l'Arboretum (Prologe) à Seraing, la Résidence Bol d'air à Boncelles (Hobeco) ou encore la Ferme Saint-Jean à Ans. Enfin, dans les communes de l'est de la province (Sprimont, Flémalle, Stavelot), les prix ont connu une belle hausse en un an (+ 8%) alors que le stock reste stable avec 130 unités en vente. Parmi les projets en cours de commercialisation, on peut citer le Domaine du Grand Bru développé par Bouygues à Sprimont, Séquoia-Tulipier à Sprimont (Eloy Immobilier), Vicinal à Flémalle (Willemen) ou encore le domaine de Warfaaz (Invesdrimmo) à Spa. Même stabilité dans le district de Liège Sud, dynamisé par les promotions à Huy (Quadrilatère et Coteaux d'Erbonne) et Amay (Broze). Quant aux cantons de l'Est, un marché qui est concentré sur Eupen et Malmedy, la hausse des prix suit la tendance de la province (+ 6,5%). De quoi en faire le district le plus cher de toute la région. Un appartement de 90 m2 s'y vend en moyenne à 225.450 euros. La production se concentre dans des projets tels qu'Eupener Terrassen à Eupen (Cypress Group), Eupener Wiesen à Kettenis (Hönders & Jacobs projects) de même que, à Malmedy, dans la Résidence Corneille, la Résidence du Nouveau Pont (Paul Zanzen et GS Construction) et Intermills (Gehlen).