Une oeuvre d'art vaut-elle une vie humaine ? Vaste question qui trouve une réponse dans le nouvel album de Christian Lax. C'était la condition posée par le dessinateur à l'invitation de la collection BD du Louvre : parler du destin des migrants et non simplement d'histoire de l'art. Revenu voici quelques années du Mali avec...

Une oeuvre d'art vaut-elle une vie humaine ? Vaste question qui trouve une réponse dans le nouvel album de Christian Lax. C'était la condition posée par le dessinateur à l'invitation de la collection BD du Louvre : parler du destin des migrants et non simplement d'histoire de l'art. Revenu voici quelques années du Mali avec de nombreux dessins dans le sac à dos, il a ainsi choisi de coupler deux voyages. Jeune chasseur de miel en pays dogon, Alou résiste tant bien que mal aux assauts de mouvements djihadistes. Au coeur d'un baobab, il découvre une ancienne statuette représentant une femme enceinte ; l'oeuvre daterait du 14e siècle. Sa richesse réside en sa rareté et mérite d'être mise à l'abri des velléités fondamentalistes à faire table rase d'un passé artistique et éclairé. Telle sera la mission d'Alou. " Le Musée du Louvre apparaît alors comme une terre promise, un sanctuaire ", confie Christian Lax. Au fil des planches, le trajet d'Alou se confond à celui de celles et ceux qui franchissent la Méditerranée : la chaotique Libye, la rivalité entre migrants, le désenchantement à l'arrivée à Paris... Mais aussi l'espoir d'un avenir meilleur. Le récit, simple, ne ménage pas les instants forts, où la parole n'est plus. L'auteur du Choucas ou encore d' Un certain Cervantès y déploie son talent dans des planches magnifiques. " Tout cet album est fait de contrastes : les paysages, le camp de migrants installé sous la Cité de la Mode, le succès de la Joconde face à la discrétion de la maternité rouge. "