De nos jours, c'est suffisamment rare pour être souligné : Kathy Schaderon vient d'être nommée directrice des ressources humaines de Generali Belgium après avoir grimpé tous les échelons depuis 10 ans. " C'est vrai, explique-t-elle, de nos jours, rester 10 ans dans la même société n'est plus vraiment fréquent. Mais la compagnie m'a donné la possibilité de m'épanouir et de me développer. J'ai eu la chance de ...

De nos jours, c'est suffisamment rare pour être souligné : Kathy Schaderon vient d'être nommée directrice des ressources humaines de Generali Belgium après avoir grimpé tous les échelons depuis 10 ans. " C'est vrai, explique-t-elle, de nos jours, rester 10 ans dans la même société n'est plus vraiment fréquent. Mais la compagnie m'a donné la possibilité de m'épanouir et de me développer. J'ai eu la chance de faire plein de choses sans avoir le temps de m'ennuyer. Et quand je pensais avoir fait le tour, Generali Belgium m'a proposé un autre défi. " Après des études en sciences politiques à l'ULB, Kathy Schaderon, parfait produit belge avec un papa francophone et une maman anversoise, avait envie de travailler dans l'humain. Elle a ainsi rejoint Excel Interim/Careers où elle s'est occupée d'intérim en vue d'un job fixe. Au bout de deux ans, elle a été engagée chez Generali Belgium où peu de choses étaient déjà mises en place en termes de soft HR, soit la gestion des talents, la formation, le recrutement, etc. " Je voulais découvrir les autres aspects des ressources humaines et j'ai été servie. Ma fonction a vite évolué vers une HR business partner avant de devenir HR manager en charge du développement et du recrutement peu après la nomination d'Ann De Ryck comme DRH. " Et au départ de cette dernière en avril, c'est tout naturellement que Kathy Schaderon lui a succédé. " Elle m'avait bien préparée à cette éventualité, notamment en termes d'exposition vers le top management ou vers le groupe Generali. C'est d'ailleurs la politique du groupe de développer ses talents et de préparer des plans de succession. En fin de compte, nous avons appliqué à nous-mêmes ce que nous prônons en termes de ressources humaines. Je m'engage, depuis mon arrivée dans la compagnie, pour donner la chance à nos collaborateurs de se développer en fonction de leurs ambitions et de la stratégie de l'entreprise. " Alors qu'elle se serait bien vue diriger le soft HR d'une autre société ou dans un autre secteur, la voilà promue DRH à 35 ans... Xavier Beghin