Depuis des années, les Etats américains tentent d'attirer les investisseurs à coup de subsides, de rabais fiscaux ou d'aides à l'emploi. Dernier exemple en date : ...

Depuis des années, les Etats américains tentent d'attirer les investisseurs à coup de subsides, de rabais fiscaux ou d'aides à l'emploi. Dernier exemple en date : l'Etat du Wisconsin a prévu de dépenser 3 milliards de dollars ( ! ) pour aider l'équipementier électronique taïwanais Foxconn à construire une usine flambant neuve sur les bords du lac Michigan et, bien sûr, à engager du personnel local. Il faut dire que cette fabrique d'écrans à cristaux liquides sera imposante. Foxconn parle d'un investissement total de 10 milliards et de 3.000 emplois à la clé dans un premier temps. Reste que des voix doutent que les retombées puissent jamais couvrir une telle dépense. Ce package d'aides serait le quatrième plus élevé jamais accordé dans le pays pour l'accueil d'une entreprise. Par Jean-Christophe de Wasseige