Un feu vert obtenu après 15 années de calvaire administratif, cela se fête. Zuhal Demir, ministre flamande de l'Environnement, et Hilde Crevits, ministre de l'Economie, ont conjointement ...

Un feu vert obtenu après 15 années de calvaire administratif, cela se fête. Zuhal Demir, ministre flamande de l'Environnement, et Hilde Crevits, ministre de l'Economie, ont conjointement signé le permis d'environnement pour la construction d'un nouveau stade à Bruges, sur le site de l'ancien. Le champagne n'aura toutefois pas coulé longtemps. Quelques heures à peine après l'ouverture des flacons, le feu est effet redevenu orange. "Les considérations politiques et commerciales l'ont emporté", déplorent les riverains regroupés au sein de Leefbaar Sint-Andries. Nous aussi, argumentent-ils, "nous souhaitons que le club de Bruges puisse disposer d'un nouveau stade, mais le bon sens le plus élémentaire suggère de lui trouver une localisation adéquate. Avec une capacité de 27.300 places, l'ancien stade apportait déjà énormément de nuisances que nous avons toujours tolérées. Y ajouter 16.000 nouvelles places, c'est de la folie."