L'étude a été révélée la semaine dernière par nos confrères de La Libre: économiquement, le sport pèse plus de 9 milliards d'euros par an en Belgique. En fait, l'Adeps a commandé, en collaboration avec Sport Vlaanderen, l'élaboration d'un compte satell...

L'étude a été révélée la semaine dernière par nos confrères de La Libre: économiquement, le sport pèse plus de 9 milliards d'euros par an en Belgique. En fait, l'Adeps a commandé, en collaboration avec Sport Vlaanderen, l'élaboration d'un compte satellite du sport pour notre pays, soit une manière de calculer qui permet de quantifier des secteurs qui ne sont pas repris dans le système des comptes nationaux. SportEconAustria et l'Université de Sheffield Hallam s'y sont collés sur base de l'année 2015. Il en ressort que l'économie du sport génère dans notre pays 9,43 milliards d'euros (2,53% de l'ensemble de l'économie belge) et fournit de l'emploi à 122.240 personnes, soit 2,72% de l'ensemble des salariés. L'étude ne tient pas compte du bénévolat ni des effets sur la productivité, la santé ou l'inclusion sociale. Le pourcentage d'emplois est plus important que celui de la valeur ajoutée. Cela signifie donc, selon l'étude, que le sport est un bon moyen de réduire le chômage. Le compte satellite démontre aussi qu'un million d'euros investi dans le sport génère 613.000 euros de valeur ajoutée et crée 11,1 emplois. Selon l'Adeps, l'étude est la preuve que le sport est un moteur de croissance et de création d'emplois qu'on ne peut pas délocaliser.