L'épargne aurait-elle cessé d'être une vertu? Toujours est-il qu'à partir de 2024, les candidats à un logement social devront déclarer le montant de leurs avoirs bancaires lors de leur inscript...

L'épargne aurait-elle cessé d'être une vertu? Toujours est-il qu'à partir de 2024, les candidats à un logement social devront déclarer le montant de leurs avoirs bancaires lors de leur inscription sur une liste d'attente. Les candidats dont les avoirs dépassent le revenu annuel maximum pour prétendre à un logement social - 28.500 euros pour un isolé, 40.940 euros pour un couple ou une personne seule avec enfant - seront écartés. Lors de l'inscription, l'administration se contentera d'une déclaration sur l'honneur. Mais en cas d'attribution d'un logement, il faudra pouvoir présenter des documents probants. Et s'il y a soupçon de fraude, la société de logement pourra procéder à un examen approfondi. Pour le ministre flamand des Finances, cette mesure relève de l'équité. Le Syndicat des locataires (Huurdersplatform), en revanche, n'y voit qu'une tracasserie administrative destinée à masquer le vrai problème qui reste le manque criant de logements sociaux.