Un petit pique-nique au bord de l'eau ? Un rêve en ces temps de canicule qui peut toutefois virer au cauchemar lorsqu'il se prolonge. " Nous ne pouvons laisser personne 12 heures dans pareille chaleur. Il...

Un petit pique-nique au bord de l'eau ? Un rêve en ces temps de canicule qui peut toutefois virer au cauchemar lorsqu'il se prolonge. " Nous ne pouvons laisser personne 12 heures dans pareille chaleur. Il faut reprendre le travail ", a ainsi fait savoir le syndicat socialiste (Algemene Centrale Openbare Diensten ou ACOD) après avoir occupé à titre de " premier avertissement " une écluse de Menin pour protester contre les modifications annoncées du statut des agents publics de Flandre. Le plan d'action qui devait toucher les ponts et les écluses est donc provisoirement suspendu. L'ACOD ne veut pas d'une réforme qui " touche les travailleurs dans leur portefeuille ". Après 30 jours de maladie, les agents statutaires se retrouveront, par exemple, avec un salaire réduit à 65 % - contre 100 % actuellement -, ce qui entraînera, selon le syndicat socialiste, une diminution du montant de leur pension. L'ACW, syndicat chrétien, est sur la même longueur d'onde mais préfère, pour l'instant, la négociation à l'action.