Trois étages de l'ancienne brasserie forestoise Wielemans-Ceuppens et autant d'artistes. On s'arrête d'abord chez Huguette Caland pour un Tête-à-Tête qui se termine déjà ce 12 juin (photo). Plus que quelques jours, donc, pour découvrir...

Trois étages de l'ancienne brasserie forestoise Wielemans-Ceuppens et autant d'artistes. On s'arrête d'abord chez Huguette Caland pour un Tête-à-Tête qui se termine déjà ce 12 juin (photo). Plus que quelques jours, donc, pour découvrir le travail de cette importante figure de l'art libanais contemporain (1931-2019), fille du premier président du pays. Si son univers tend parfois à l'abstraction, c'est alors en version chaude, sensuelle, dépassant les géométries convenues, ou avec de déroutantes compositions où un même corps peut être la somme de plusieurs fragments de personnages. Moins notre tasse de thé: les installations vidéos de l'Américaine Lucy Raven, qui explorent jusqu'au 14 août un stand de tir au Nouveau-Mexique - sujet d'actualité - et une centrale à béton de l'Idaho. Troisième sujet à visiter, les narrations visuelles de Kasper Bosmans (1990), jeune Flamand qui passe d'un support à l'autre pour raconter ses histoires. Bronze, émail, verre ou sable produisent des objets singuliers qui évoquent des styles aussi divers que la BD, le pop art et d'autres aventures davantage héritées de la culture numérique. Jusqu'au 14 août également.