Comme nous vous en parlions il y a un mois ( voir " Trends-Tendances " du 31 octobre), LVMH souhaitait mettre la main sur Tiffany afin de booster son segment montres et joaillerie. Ce lundi, après que Bernard Arnault eut revu son offre sérieusement à la hausse, les deux groupes sont tombés d'accord. LVMH va lancer une OPA pour acheter cash l'ensemble des titres de Tiffany. Le groupe français propose 135 dollars l'action, soit 12,5% de plus qu'il y a un mois. Au total, cette offre valorise l'institution américaine à 16,2 milliards de dollars. Ce rachat, le plus important de l'histoire du groupe, va propulser LVMH, qui possédait déjà Bulgari, Hublot et Tag Heuer, à la première place mondiale du secteur de la joaillerie devant Richemont (Cartier, Van Cleef & Arpels). La transaction devrait être finalisée pour le milieu de l'année prochaine.