Trois groupes se disputent le leadership de l'intermédiation du paiement en ligne: Adyen, PayPal et Stripe. Chacun a ses qualités mais aussi ses défauts. Chez Stripe, le bât blesse au niveau de la distributio...

Trois groupes se disputent le leadership de l'intermédiation du paiement en ligne: Adyen, PayPal et Stripe. Chacun a ses qualités mais aussi ses défauts. Chez Stripe, le bât blesse au niveau de la distribution mondiale puisque l'entreprise n'est présente que dans 26 pays, dont 19 européens. C'est donc dans ce sens qu'il faut comprendre le partenariat mondial que le groupe californien vient de nouer avec Klarna, la fintech suédoise leader européenne du paiement fractionné (buy now, pay later). Grâce à ce deal, non exclusif, Stripe espère ne pas se laisser distancer dans ce type de paiement qui séduit de plus en plus de commerçants et notamment les grands comptes - une spécialité d'Adyen. L'entreprise va aussi s'ouvrir aux domaines de la mode et du luxe, très prisés sur Klarna. L'ensemble des clients de Stripe auront ainsi l'occasion de proposer le système de Klarna à leurs consommateurs. En échange, Klarna, qui est peu présente aux Etats-Unis, s'ouvrira un nouveau marché et y confiera l'ensemble de ses flux financiers à Stripe.