La plupart des parcours de golf sont désormais fermés en Europe et même dans le monde. Les clubs britanniques ont longtemps fait de la résistance. Thomas Detry s'entraînait encore sur la côte galloise, au St Enedoc GC, voici que...

La plupart des parcours de golf sont désormais fermés en Europe et même dans le monde. Les clubs britanniques ont longtemps fait de la résistance. Thomas Detry s'entraînait encore sur la côte galloise, au St Enedoc GC, voici quelques jours. Mais suite à une récente circulaire officielle, ils ont également jeté l'éponge. Même à St.Andrews, berceau et capitale mondiale du golf, les links et toutes les infrastructures adjacentes sont aujourd'hui inaccessibles. C'est une première dans la ville écossaise. Aux Etats-Unis, des mesures sécuritaires ont également été décrétées dans de nombreux Etats, notamment en Californie. Le légendaire Resort de Pebble Beach, véritable lieu de pèlerinage pour les passionnés de swing, a, lui aussi, mis provisoirement la clé sous le paillasson. Dans l'absolu, le golf n'apparaît pourtant pas comme une discipline dangereuse. Elle se pratique au grand air, dans la nature, parfois même en solitaire. Mais les instances veulent éviter à la fois les risques et les exceptions. Et sachant que les club-houses sont fermés et que les compétitions sont annulées, elles ont logiquement fermé l'accès aux greens.