C'est un peu le rêve américain " made in Alost ". Fondée en 2014 par Michel De Wachter et Jonas De Cooman, la start-up belge Appiness vient d'absorber sa concurrente Spylight aux Etats-Unis et s'apprête à conquérir le monde. A travers cette acquisition, la société a également décidé de changer de nom et de prendre celui qui, finalement, l'a rendue célèbre : Spott, du nom de cette application qu'elle a développée et qui permet au téléspectateur d'acheter directement ce qu'il voit à l'écran via son smartphone.
...

C'est un peu le rêve américain " made in Alost ". Fondée en 2014 par Michel De Wachter et Jonas De Cooman, la start-up belge Appiness vient d'absorber sa concurrente Spylight aux Etats-Unis et s'apprête à conquérir le monde. A travers cette acquisition, la société a également décidé de changer de nom et de prendre celui qui, finalement, l'a rendue célèbre : Spott, du nom de cette application qu'elle a développée et qui permet au téléspectateur d'acheter directement ce qu'il voit à l'écran via son smartphone. Flash-back. Grâce à un subside de 440.000 euros obtenu en 2015 auprès de l'IWT (l'agence flamande de l'innovation par la science et la technologie), Appiness développe son idée de base : un logiciel performant capable de reconnaître des produits qui apparaissent dans des émissions de télé pour mieux les répertorier sur les pages spécifiques d'une application mobile afin de les commercialiser ensuite via des boutiques en ligne. L'appli Spott est née et intrigue rapidement deux chaînes de télévision flamandes, la VRT et VTM, puis les francophones RTL-TVI et Plug TV qui entament une phase de tests. Concrètement, un costume apparu dans la série NCIS Los Angeles ou un ustensile de cuisine vu dans Top Chef peut être commandé par un téléspectateur dans son divan, via l'appli de son smartphone, et livré directement à son domicile. Ludique, pratique et surtout commercialement intéressant pour des marques qui veulent séduire le client à la maison. L'avenir semble prometteur et, en quelques mois à peine, Appiness lève plus de 3 millions d'euros auprès d'investisseurs pour affiner sa technologie finalement implantée sur les écrans. En 2016, la jeune société belge est sélectionnée parmi les huit start-up les plus prometteuses du monde dans le cadre du Microsoft Accelerator - un accélérateur de notoriété et de développement mis en place par la multinationale américaine - avant d'être nommée, cette année, Start-up of the year par nos collègues de Data News, le magazine IT de référence en Belgique. Forte de son succès, Appiness consolide son business en Belgique et finit par se lancer cet automne au Brésil et au Portugal grâce à une joint-venture menée avec des partenaires locaux. Mais c'est surtout l'exploit qu'elle vient de signer aux Etats-Unis qui lui ouvre désormais les portes d'une véritable expansion internationale. En absorbant son concurrent Spylight, la start-up belge hérite en effet des contacts mondiaux que cette autre société a noué pendant quatre ans avec de grands studios de cinéma. Ce qui permettra à la fraîchement rebaptisée Spott d'élargir son catalogue - initialement ouvert sur les séries et les émissions de télévision - à des films et à des superproductions. C'est sûr : le rêve américain de la petite structure d'Alost ne fait que commencer. FRÉDÉRIC BRÉBANT