Après deux courts romans chez la Belge Luce Wilquin, Mathilde Alet part à l'assaut des librairies françaises. Avec ce Sexy Summer, la directrice générale du Conseil supérieur de l'audiovisuel signe un très joli ...

Après deux courts romans chez la Belge Luce Wilquin, Mathilde Alet part à l'assaut des librairies françaises. Avec ce Sexy Summer, la directrice générale du Conseil supérieur de l'audiovisuel signe un très joli roman à la langue poétique et fluide. L'histoire d'une jeune Bruxelloise, Juliette, qui apprend qu'elle est atteinte de "la maladie des ondes "... C'est un sujet dont on parle peu, mais qui toucherait entre 1 et 3 % de la population selon l'Organisation mondiale de la santé. Les électrosensibles peuvent être victimes de "confusion mentale, de troubles de la mémoire, d'arythmie cardiaque, de maux de tête parfois violents, de picotements partout ", comme le décrivait en 2017 une patiente sur RTL. Ils sont donc contraints de rester chez eux ou dans ces rares zones épargnées par les ondes wifi ou les antennes GSM. C'est là que va vivre Juliette. Pour la jeune fille aux portes de l'adolescence, c'est le début d'une nouvelle vie, dans une campagne à la fois belle et menaçante...