La plateforme de location de chambres chez les particuliers Airbnb ne se contente plus de séduire les touristes, elle mord de plus en plus sur la clientèle business. Selon certaines sources, ce genre d'hébergement alternatif représenterait déjà l'équivalent de 30 % du parc hôtelier à Bruxelles.
...

La plateforme de location de chambres chez les particuliers Airbnb ne se contente plus de séduire les touristes, elle mord de plus en plus sur la clientèle business. Selon certaines sources, ce genre d'hébergement alternatif représenterait déjà l'équivalent de 30 % du parc hôtelier à Bruxelles. Bien entendu, les hôteliers classiques ne restent pas les bras croisés à regarder leur chiffre d'affaires s'évanouir au fil du temps. Leur constat ? Il est difficile d'atteindre un taux d'occupation de 75 %, le seuil de rentabilité dans le secteur, et les chambres restent majoritairement inoccupées entre 11 et 17 h. Tenant compte de cela, et sachant que la tranche horaire est compatible avec l'horaire du personnel de nettoyage, plusieurs grands hôtels (par exemple le Pullman, à Bruxelles) ont décidé de louer leurs chambres par tranches d'heures (3, 6 ou 9 heures), histoire d'améliorer leur taux d'occupation et leur rentabilité. Les hôtels qui pratiquent ce genre de location à l'heure visent les clients en transit pour quelques heures. Ceux qui ont envie de décompresser entre deux rendez-vous importants ou ceux qui souhaitent disposer d'une salle de réunion plus classe que celle du café ou du restaurant du coin. Une autre idée qui fait son chemin dans l'hôtellerie, selon le journal Les Echos, c'est qu'après les chambres, il est tout à fait possible de louer les parties communes des établissements, dont les salles de séminaires. Tout cela est évidemment possible parce que des applications numériques ont vu le jour. C'est le cas, par exemple, de Dayuse.com qui propose des tarifs hôtels jusqu'à 75 % moins chers que le prix " normal " de la nuit. Cette plateforme permet de réserver sans carte bancaire et, cerise sur le gâteau, offre la possibilité d'annuler gratuitement jusqu'au dernier moment. Sous la pression des hébergeurs alternatifs, les hôtels font preuve d'imagination et de davantage de souplesse. Amid Faljaoui