Tour & Taxis, 25 mai, festival Retrorama. Ils sont quatre jukebox dans un impeccable alignement lumineux, carrossés comme des belles américaines d'après-guerre. Eux aussi avoisinent le demi-siècle et regorgent de chromes et de couleurs flashy. Avec un goût pour les accessoires, les luminaires, les rondeurs charnelles et tous ces détails qui enjolivent l'offre. Par exemple le réseau de bulles qui encercle la carlingue de certains modèles... Ces machines du Retrorama viennent du Fifties Store, un magasin de Scheveningen, près de La Haye. Cet importateur néerlandais parmi les plus importants de ce petit secteur chasse le modèle original aux Etats-Unis, terre d'origine d'une machine qui apparut dès la fin du 19e siècle - avec des plateaux métalliques perforés - connaissant son épanouissement industriel dans les années 1940. A cette époque, il utilisait encore le 78 tours, avant l'émergence massive du 45 tours au mitan des fifties, boosté par le rock'n'roll. Une douzaine de marques ont ensuite internationalisé le produit.
...