" Je considère que l'Afrique est tout simplement le continent central, global, incontournable car c'est ici que se télescopent tous les défis contemporains. C'est en Afrique que se jouera une partie du basculement du monde. " Ce sont les propos qu'a tenus Emmanuel Macron en novembre 2017. C'est en se fondant sur ce postulat que le président français a décidé d'organiser dans son pays en 2020 une saison culturelle consacrée au continent africain. Et c'est en me fondant sur ce postulat que j'ai accepté, sur son invitation, de prendre les rênes du projet.
...

" Je considère que l'Afrique est tout simplement le continent central, global, incontournable car c'est ici que se télescopent tous les défis contemporains. C'est en Afrique que se jouera une partie du basculement du monde. " Ce sont les propos qu'a tenus Emmanuel Macron en novembre 2017. C'est en se fondant sur ce postulat que le président français a décidé d'organiser dans son pays en 2020 une saison culturelle consacrée au continent africain. Et c'est en me fondant sur ce postulat que j'ai accepté, sur son invitation, de prendre les rênes du projet. Au départ, Emmanuel Macron et ses conseillers pensaient mettre l'accent sur les cultures africaines, afin de changer le regard que les Français portent sur l'Afrique. Il m'a paru réducteur de célébrer un continent vieux d'un millénaire en organisant six mois de festivités culturelles. J'y ai vu le risque de verser dans le folklore et le divertissement et de passer à côté des objectifs du projet, c'est-à-dire la déconstruction des clichés et des préjugés. L'image de l'Afrique est toujours associée à la pauvreté, aux déficits démocratiques, aux coups d'Etat et, bien sûr, aux migrants, qui ont fait de la Méditerranée un vaste cimetière et le symbole de rêves brisés. J'ai accepté cette mission à la condition de repenser le format, afin de lui donner du sens. Mon objectif était d'aborder la place de l'Afrique dans le monde, hier, aujourd'hui et surtout demain ; de montrer au monde tout ce qu'il doit à ce continent, qui est le berceau de l'humanité. Un continent dont la croissance démographique et économique fait qu'il incarne l'avenir. L'Afrique n'est pas une terre obscure et maudite, prisonnière de traditions passéistes, indifférente aux enjeux mondiaux. Cette saison donne une voix aux Africains audacieux. Africa 2020 est une invitation à observer le monde d'un point de vue africain. Comment évoquer un territoire de plus de 30 millions de kilomètres carrés, où vivent plus de 1,2 milliard de personnes ? Consacrer une saison à l'Afrique pose un défi, celui d'aborder le continent dans sa complexité, tout en gardant à l'esprit son histoire. Ses populations migrent depuis des siècles et ses frontières ont énormément évolué au fil du temps. Ce qui rassemble les Africains, c'est de savoir qu'ils viennent d'un même endroit et qu'ils ont des histoires communes, associées aux empires et royaumes qui ont modelé les civilisations. Ce socle, parfois fragile, crée un sentiment de solidarité et de fraternité lié au partage d'un destin commun. Ce sentiment d'appartenance à un même territoire, à un même peuple et à un même destin se nomme panafricanisme. Cet idéal d'émancipation politique, sociale, économique et culturelle repose sur un principe : s'unir face à l'adversité et revendiquer un avenir commun et distinctif. Les populations d'Afrique australe le définissent ainsi : je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous. En bâtissant la saison sur un état d'esprit panafricain, nous pouvons éviter la tentation de promouvoir le nationalisme, le régionalisme, ainsi que les groupes linguistiques et ethniques. Des projets d'artistes, de scientifiques, d'intellectuels et d'entrepreneurs africains invitent le public français à réfléchir avec eux à la condition africaine et aux sociétés contemporaines. Cette saison exceptionnelle présente les points de vue de la société civile africaine du continent et de la diaspora récente. Africa 2020 est un tremplin pour ces moteurs du changement, qui influencent les sociétés contemporaines. J'invite l'Afrique et sa diaspora récente à réagir aux questions qui sont à l'étude dans la recherche et qui font l'objet de débats passionnés sur le continent. La programmation tout au long de cette saison comprendra une centaine de projets qui se dérouleront dans toute la France et ses territoires d'outre-Mer. Africa 2020 est un projet panafricain pluridisciplinaire qui met l'accent sur l'innovation appliquée aux arts, à la science, aux nouvelles technologies, à l'entreprenariat et à l'économie. L'école sera un sujet transversal visant à partager et transmettre les connaissances. Le projet défendra la mobilité, mettra à l'honneur les femmes dans tous les secteurs d'activité et ciblera avant tout la jeunesse. Son ambition est de créer un mouvement mondial d'émancipation grâce à un engagement durable reposant sur les valeurs citoyennes. Africa 2020 est l'histoire d'une aventure humaine fondée sur le principe de l'intelligence collective.