Le taux de base britannique a récemment fait l'objet d'un relèvement de 25 points de base, à 0,50 %. La Banque d'Angleterre n'avait plus relevé ses taux depuis dix ans. Mais la mesure n'a surpris personne. L'inflation est en nette hausse depuis que les Britanniques ont voté en faveur du Brexit. Le cours de la livre est sous pression. Le relèvement des taux a surtout pour but de juguler l'inflation, à 3 % aujourd'hui. L'objectif est de la ramener à 2 %, mais la tâche ne sera pas aisée.

Les taux plus élevés rendent plus attrayants les investissements en livre. Normalement, la monnaie britannique devrait donc s'apprécier. Mais ce n'est pas (encore) le cas pour l'instant. Le marché veut manifestement davantage de certitudes concernant la politique monétaire à plus long terme. Sans autres relèvements, la mesure n'apportera pas grand-chose. De plus, les investisseurs s'inquiètent de la poursuite des rachats massifs d'obligations publiques et d'obligations d'entreprises par la Banque centrale britannique.

Nous avons repris l'émission de Shop Direct Finding dans notre sélection. Si vous pouvez l'acheter à 100 % ou un peu plus, vous obtiendrez un rendement d'environ 7,35 % sur cinq ans. Comme pour la plupart des obligations britanniques, la plus petite coupure s'élève à 100.000 livres (environ 113.000 euros). Le coupon est versé tous les six mois.

La nouvelle obligation de Verizon Communications est assortie d'une note BBB+ chez Standard & Poor's, le signe d'une qualité acceptable. Le débiteur peut donc se permettre un coupon annuel de 3,375 %. A un cours de 100,60 %, le rendement s'établit à 3,33 %. L'obligation arrive à échéance le 27 octobre 2036.