A l'heure où la lutte contre le jeu lent s'intensifie sur l'European Tour (avec désormais des points de pénalité possibles), le Suédois Sebastian Soderberg est entré dans l'histoire du circuit lors du...

A l'heure où la lutte contre le jeu lent s'intensifie sur l'European Tour (avec désormais des points de pénalité possibles), le Suédois Sebastian Soderberg est entré dans l'histoire du circuit lors du récent Omega Dubaï Desert Classic. Lors du dernier tour, il a bouclé les 18 trous du parcours de l'Emirates GC en 1h36, signant une très bonne carte de 75 (+3). " J'ai toujours apprécié le jeu rapide ", sourit le joueur scandinave qui avait emmené son petit frère Jasper comme caddie. Parti tôt matin, sans aucune partie devant, sans partenaire de jeu et sans option pour la victoire, Soderberg, 29 ans, a couru entre chaque coup, quitte à arriver essoufflé à sa balle. Il a prouvé, à sa façon, qu'un rythme de jeu accéléré était possible. " Et sincèrement, je suis plutôt fier d'avoir ramené une carte de 75 dans ces conditions ", ajoute-t-il. Le précédent record du genre était détenu par Thomas Pieters qui, dans des conditions similaires, avait joué en 1h59 minutes lors du dernier Open d'Italie.