Nos collègues du Soir le révélaient en exclusivité la semaine dernière : le projet Neo sur le plateau du Heysel est menacé. Neo 1, le projet de 72.000 m2 comprenant un centre commercial, 600 logements et un cinéma, vient de se voir refuser par la Flandre un permis d'urb...

Nos collègues du Soir le révélaient en exclusivité la semaine dernière : le projet Neo sur le plateau du Heysel est menacé. Neo 1, le projet de 72.000 m2 comprenant un centre commercial, 600 logements et un cinéma, vient de se voir refuser par la Flandre un permis d'urbanisme pour sa liaison routière avec le ring. Il faut donc trouver un plan B qui soit 100% bruxellois via l'A12. En outre, Neo 1 est toujours sous la menace du recours introduit par les riverains au Conseil d'Etat. Il concerne la modification nécessaire du PRAS (plan régional d'affection du sol) puisque le plateau du Heysel a toujours été considéré comme une zone d'équipements d'intérêt collectif ou de services publics. Une première modification a été cassée en 2015, la deuxième pourrait suivre le même chemin puisque l'auditeur a rendu un avis négatif. Si le Conseil le suit, le retard induit pourrait se monter à deux ans (début des travaux en 2022). Pour Neo 2 (portant sur la création d'un centre de congrès), Philippe Close, le bourgmestre de Bruxelles, a décidé de se donner un an pour décider. En effet, le travail d'un consultant allemand a conclu à la pertinence du projet mais dans le cadre d'une collaboration avec Brussels Expo, de la création d'un management commun aux deux structures et d'une rénovation des palais du Heysel. Ce qui n'était pas prévu jusqu'ici.