La nouvelle a fait l'effet d'une bombe, suscitant à la fois des réactions positives et d'incrédulité. BTK, un holding d'origine qatarie, souhaite investir 2,5 milliards d'euros dans la construction de quatre nouvelles centrales au gaz.
...