Tout le monde a en tête cette séquence de téléachat où, taille de guêpe et muscles saillants, une jeune femme vante une ceinture dotée d'électrostimulateurs capables de vous dessiner des abdos en béton. En quatre semaines. Sans bouger de votre canapé. Si à défaut d'avoir créé de vraies carrières d'athlètes, cet engin a surtout réussi à faire suer les portefeuilles, il appartient au passé. Car désormais, même une simple ceinture tonifiante est liée à une application pour smartphone. Les plus évoluées, comme la Connect Abs de Slendertone, sont dotées de capteurs capables d'analyser votre masse graisseuse, la consistance et la tonicité de vos muscles. Toutes les semaines, le programme évolue en fonction de vos progrès et la stimulation devient plus intense et plus puissante. Capable de travailler des zones précises de votre abdomen, la ceinture peut également être utilisée en vaquant à vos occupations à la maison et pourquoi pas durant le télétravail.
...

Tout le monde a en tête cette séquence de téléachat où, taille de guêpe et muscles saillants, une jeune femme vante une ceinture dotée d'électrostimulateurs capables de vous dessiner des abdos en béton. En quatre semaines. Sans bouger de votre canapé. Si à défaut d'avoir créé de vraies carrières d'athlètes, cet engin a surtout réussi à faire suer les portefeuilles, il appartient au passé. Car désormais, même une simple ceinture tonifiante est liée à une application pour smartphone. Les plus évoluées, comme la Connect Abs de Slendertone, sont dotées de capteurs capables d'analyser votre masse graisseuse, la consistance et la tonicité de vos muscles. Toutes les semaines, le programme évolue en fonction de vos progrès et la stimulation devient plus intense et plus puissante. Capable de travailler des zones précises de votre abdomen, la ceinture peut également être utilisée en vaquant à vos occupations à la maison et pourquoi pas durant le télétravail. En 2021, la tech nous propulse dans une autre dimension. Montres et bracelets, miroir-écran avec caméra, haltères, vélo d'appartement ou rameur connectés... Jamais le sport de salon n'aura été si populaire. La pandémie, entre périodes de confinement et fermeture des salles de sport, y est pour beaucoup. Elle aura au moins eu le mérite de nous faire découvrir de nouvelles façons de nous dépenser. Parce que oui, on peut avoir une meilleure séance d'entraînement à la maison que dans une salle de fitness. La preuve avec Peloton, une start-up américaine qui a fait le pari du vélo d'entraînement connecté ( lire l'encadré "Le vélo d'appartement du futur"). Le Peloton est un "vélo intelligent" combinant un engin d'exercice monoroue avec une technologie de pointe. Equipé de capteurs et d'un écran plat de 23,8 pouces, niché au-dessus du guidon, il se connecte au wifi de votre domicile pour diffuser en temps réel des séances d'entraînement via des cours et des parcours virtuels. Avec des bandes-sons absolument extraordinaires. En plus des cours diffusés en direct depuis son studio physique de New York, la machine vous donne accès à un incroyable catalogue de cours à la demande - plus de 4.000! Véritable trésor de guerre, ce contenu est un Netflix du cyclisme à domicile. Consultable 24 heures sur 24. Enrichi quotidiennement. Et c'est ce qui en fait le meilleur best-seller sportif de l'ère covid, puisque Peloton a triplé ses ventes en pleine pandémie. Valorisée à plus de 36 milliards de dollars, contre 16,33 milliards pour Fiat Chrysler Automobiles, l'entreprise rassemble plus de 4 millions d'utilisateurs dans le monde. La raison de ce succès? La plupart des appareils de fitness à domicile sont encombrants, passifs, peu esthétiques et finissent par prendre rapidement la poussière. Peloton a une approche beaucoup plus globale: à la fois distributeur, avec la logistique afférente, mais aussi fabricant de matériel, fabricant de logiciel et... média. La start-up associe en effet un équipement de qualité à des conseils d'experts, un coaching d'une efficacité unique, ainsi qu'un nombre de cours, de profs et d'options supérieur à ce que n'importe quel établissement sportif pourrait rêver d'offrir. Surtout, l'appareil donne accès à des données et à des metrics d'une rare acuité. "J'ai le sentiment qu'on est six ou sept entreprises en une seule", reconnaissait son patron, John Foley, dans une interview sur CNBC. Et d'insister: "Proposer une machine ne suffit plus: il faut offrir aux gens des pratiques fun et communautaires, leur faire retrouver - s'ils le souhaitent - le goût de la compétition et garantir des défis et un coaching s'inscrivant dans la durée. Et surtout, proposer un objectif précis et personnalisé". Les caractéristiques technologiques du vélo ne sont pas en reste. Avec Peloton, le cadran affiche votre résistance exacte de 0 à 100 ainsi que votre cadence (vitesse de pédalage), les calories brûlées, la distance "parcourue" et la puissance totale de sortie, soit une combinaison de votre vitesse et de votre résistance. Vous pouvez ainsi suivre précisément le coach lorsqu'il vous dit: "Calez votre résistance sur 45 et pédalez à une cadence de 90 ou plus". Comme dans un vrai cours, bien sûr, vous n'êtes jamais obligé de suivre les instructions à la lettre, mais disposez d'un point de repère en fonction de votre niveau de forme physique pour fixer votre cadence au-dessus ou en dessous, ce qui permet d'observer clairement les progrès et les gains de forme physique. Mais le plus intéressant, c'est que cela vous incite à rouler davantage et plus fort. Peloton connaît votre record personnel pour chaque durée de parcours (les options de 30 et 45 minutes sont les plus populaires mais il en existe des plus longues et des plus courtes) et l'écran compare constamment votre parcours actuel à votre record, minute par minute. Ce qui incite à repousser constamment ses limites. Certains cours combinent le vélo avec un entraînement du haut du corps (l'engin est équipé de deux haltères connectés montés sous la selle que vous pouvez attraper) et c'est une option que vous pouvez sélectionner ou non lorsque vous choisissez vos cours. Récemment, Peloton a même ajouté des vidéos "non cyclistes" pour que vous puissiez vous entraîner avec un cours de yoga, de pilates ou d'étirements. Reste que pour d'autres disciplines, le sport à la maison continue de montrer sévèrement ses limites: comment reproduire en intérieur certains gestes du tennisman ou du basketteur? Et puis, rien ne peut réellement remplacer le plaisir d'une piste d'athlétisme ou d'un jogging dans les bois. Pour les sports outdoor, les outils high tech sont à prendre pour ce qu'ils sont, c'est-à-dire d'abord des instruments de mesure qui, sous conditions, peuvent participer à notre stimulation. Les programmes d'entraînement tels que les courses fractionnées proposées par les montres et bracelets connectés s'affranchissent en effet souvent de tout vrai suivi sportif sur le moyen ou le long terme. Toutefois, ils aident à se motiver et, surtout, à se responsabiliser. Des marques, telles Garmin ou Polar, proposent avec leurs montres connectées des exercices de remise en forme sur plusieurs semaines. Avec leurs fonctionnalités intelligentes et leurs conseils personnalisés, les Polar Ignite 2 et Polar Vantage M2 vous apprennent à mieux comprendre votre corps, et même votre mental, tout en vous poussant à améliorer vos performances. Dans ce domaine, la marque Fitbit se distingue quelque peu avec son abonnement premium à 8,99 euros qui, couplé au smartphone, donne alors accès à des programmes sur objectifs qui courent sur un, deux ou cinq jours. Il sera question de perdre du poids, manger mieux, s'hydrater davantage, faire plus d'efforts ou encore pratiquer la méditation de pleine conscience... D'autres outils plus novateurs parviennent toutefois à améliorer durablement votre pratique sportive. C'est le cas notamment du nouvel accessoire de course Nurvv Run qui pourrait éclipser - et de loin - la plupart des bracelets connectés. Nurvv Run se compose de deux semelles de chaussures de course, chacune équipée de 16 capteurs de mesure de la pression, qui sont connectés à un tracker fixé sur le côté de la chaussure. Ensemble, les semelles et le tracker enregistrent vos mouvements, la quantité et la qualité de vos pas, votre position, votre vitesse, votre élévation et d'autres variables, puis transmettent ces données à votre téléphone pour analyser et suggérer des améliorations de votre technique de course. Nurvv Run a été développé en partie par le biomécanicien Grant Trewartha, l'un des chercheurs à l'origine des changements adoptés par le rugby professionnel pour aider à réduire les blessures. "La course à pied est une forme de thérapie pour moi, alors j'ai voulu faire tout ce qui était en mon pouvoir pour m'assurer que je puisse continuer à la pratiquer aussi longtemps que mon corps le permet", confie le Dr Grant Trewartha. Et d'expliquer: "Avec Nurvv, le vrai plaisir commence après l'effort. L'application décompose votre course en différentes mesures qui vont au-delà de ce que n'importe quelle smartwatch pourrait vous donner, avec des conseils ultra-personnalisés. Moi, j'ai appris que je favorisais mon talon pendant la course et que je devais répartir la force plus uniformément sur l'ensemble de mon pied afin de réduire l'impact sur mes articulations (c'est-à-dire mes genoux) et de limiter les blessures. L'appli m'a également recommandé de renforcer des groupes de muscles spécifiques dans mes jambes pour favoriser l'équilibre et m'a donné des exercices spécifiques à faire". Brillamment conçu et mis au point, Nurvv Run embarque d'autres technologies pionnières qui, avec le temps et un peu de pratique, vous donnent assez d'infos pour provoquer des changements qui pourraient avoir des effets à long terme sur votre santé. Mieux qu'une ceinture tonifiante, elle fait du sport une vraie leçon de vie. Carpe diem.