Au bord des larmes, Elke Sleurs a annoncé quasi en direct à la télévision qu'elle renonçait à la tête de liste pour les prochaines élections communales. Un deuxième échec de taille. Ne donnant pas vraiment satisfaction co...

Au bord des larmes, Elke Sleurs a annoncé quasi en direct à la télévision qu'elle renonçait à la tête de liste pour les prochaines élections communales. Un deuxième échec de taille. Ne donnant pas vraiment satisfaction comme secrétaire d'Etat (Lutte contre la pauvreté, Egalité des chances, Personnes handicapées et Politique scientifique), Elke Sleurs avait en effet été priée de se retirer pour devenir chef de file de la N-VA à Gand. Victime collatérale du scandale Publipart en raison de ses activités chez Telenet, Siegfried Bracke ne pouvait en effet raisonnablement ambitionner ce poste. Le parti attribua à Siegfried Bracke la dernière place - plus visible - de la liste pour les prochaines élections mais s'est heurté au refus obstiné d'Elke Sleurs qui ne lui accordait que l'avant-dernière. Le blocage était total et la désignation d'un médiateur n'y changea rien. D'où le parachutage d'Anneleen Van Bossuyt, une eurodéputée qui n'habite même pas la commune et qui devra dès lors déménager. Ce psychodrame ne résout toutefois qu'une partie du problème : quelle place attribuer à Siegfried Bracke ?