L'Observatoire des prix, la cellule mise en place au sein de l'administration fédérale (SPF Economie), vient de passer en revue 600 secteurs économiques afin de vérifier si la concurrence y est effective et les prix pratiqués...

L'Observatoire des prix, la cellule mise en place au sein de l'administration fédérale (SPF Economie), vient de passer en revue 600 secteurs économiques afin de vérifier si la concurrence y est effective et les prix pratiqués justes. Résultat ? Une dizaine de secteurs présentent des " risques élevés de dysfonctionnement ". C'est le cas des télécoms. Cela ne constitue pas une surprise, la Commission européenne ayant de longue date fait le constat, chez nous, de prix supérieurs à la moyenne. Dans le même panier, on trouve la fabrication de chaux, plâtres et briques, le traitement des déchets, les eaux et les boissons rafraîchissantes, la location de voitures, les blanchisseries industrielles, ainsi que certaines activités liées à l'hébergement. D'autres secteurs sont pointés pour leur rentabilité très élevée, ce qui pourrait laisser croire à des prix surfaits : la pharmacie, la bière, les composants électroniques, l'immobilier, ainsi que les notaires, les avocats et les comptables. Les experts du SPF Economie vont maintenant poursuivre leurs investigations sur certaines filières. Par Jean-Christophe de Wasseige