Barclays se retrouve devant la justice britannique. Le Serious Fraud Office (SFO) soupçonne la banque ...

Barclays se retrouve devant la justice britannique. Le Serious Fraud Office (SFO) soupçonne la banque et quatre de ses ex-dirigeants d'irrégularités lors des augmentations de capital menées en juin 2008 (pour 4,5 milliards de livres), puis en octobre 2008 (7,3 milliards), en pleine crise financière. Des investisseurs qataris participèrent grandement à ces opérations. Or, pour les séduire, Barclays leur aurait octroyé des commissions, ainsi qu'un prêt de 2 milliards de livres... Par Jean-Christophe Wasseige