La start-up bruxelloise de vélos électriques Cowboy n'a pas envie de faire du sur-place : les annonces se succèdent depuis sa levée de fonds à 10 millions d'euros. Après le lancement des ventes dans trois nouveaux pays (Royaume-Uni, Italie et Espagne) la semaine dernière, on apprend que ses vélos seront désormais également commercialisés dans des réseaux de magasins : Fnac, Decathlon et Fiets ! Une nouveauté surprenante alors que le modèle de Cowboy s'était, jusqu'ici, construit sur la " désintermédiation ". Le vélo électrique était vendu exclusivement au travers du site web de la start-up et chez aucun autre revendeur. Une manière, nous expliquaient les responsables de Cowboy, de conserver ses marges et de continuer à proposer un vélo qualitatif à prix très concurrentiel. Si cette entrée dans des magasins de revendeurs n'est encore qu'un test à l'échelle belge, la start-up semble clairement faire le choix du volume. Et donc, de la croissance. En 2019, Cowboy aurait vendu 5.000 vélos. Un beau score quand on sait que l'engin se vend aujourd'hui à 2.000 euros mais une goutte d'eau sur le marché du vélo électrique en Europe. En 2018, il se serait vendu quelque 2,6 millions de vélos à assistance électrique. L'ambition de Cowboy est de tripler ses ventes en 2020. Avoir Fnac, Decathlon et Fiets ! avec elle devrait l'aider à y arriver.