La petite reine d'intérieur constitue une manière bien pratique de faire du sport sans avoir à changer un pneu, risquer la bronchite ou frôler la crise de nerfs faute d'avoir oublier pour la 12e fois le code du cadenas. Toutef...

La petite reine d'intérieur constitue une manière bien pratique de faire du sport sans avoir à changer un pneu, risquer la bronchite ou frôler la crise de nerfs faute d'avoir oublier pour la 12e fois le code du cadenas. Toutefois, la bicyclette d'appartement n'en demeure pas moins un objet quelque peu incongru. L'étrangeté tient probablement à cette contradiction qu'il y a à fournir autant d'effort pour n'aller nulle part, à la manière du hamster et de sa roue. Sans que l'on soit certain que les frères Davide et Gabriele Adriano n'y gagnent au change, leur vélo indoor Fuoripista (entre 13.000 et 15.000 euros selon le modèle) ne ressemble formellement à aucun autre. Avec sa selle perchée sur un interminable axe cylindrique, son cadre apparenté à une poutre de chalet des Dolomites et son guidon évoquant un trophée de chasse, le deux roues sédentaire mais connecté des designers transalpins est un ovni absolu. Mixant le bois, le métal, le cuir mais aussi le verre - un matériau de prédilection des Adriano -, le Fuoripista " est un vélo qu'on ne cachera plus sous le lit ", affirment les designers. Ce serait dommage. A.M.