Pottok ? Un poney du Pays basque ou plus simplement le restaurant éponyme d'Alexandre Pottok ouvert à quelques boutiques de l'église de la Trinité, à Ixelles. Une large vitrine éclaire une déco sobre conçue par son épouse Betsy, là où le beau-frère a réalisé les boiseries blonde...

Pottok ? Un poney du Pays basque ou plus simplement le restaurant éponyme d'Alexandre Pottok ouvert à quelques boutiques de l'église de la Trinité, à Ixelles. Une large vitrine éclaire une déco sobre conçue par son épouse Betsy, là où le beau-frère a réalisé les boiseries blondes du bar et de certains murs. Ici, tout se conjugue pour la détente en toute simplicité, mais avec une note gourmande. Car Alexandre Pottok a l'expérience du défunt Hemgie, adresse dédiée à la viande et aux burgers à laquelle il succède. Depuis avril 2018, il adopte une nouvelle formule. Ainsi la chiffonnade de pata negra de cebo, au goût de noisette, épouse du melon mûr et goûteux (14 euros). Spécialité maison, le tataki de filet de boeuf d'Uruguay mariné reste si tendre que le couteau devient superflu (13 euros). L'impeccable mi-cuit de saumon label rouge teriyaki rayonne avec ses jeunes oignons verts, dôme de riz, carottes et courgettes sautées au gingembre (18 euros). Servie à la cuisson voulue, l'entrecôte d'Uruguay défile avec trois beurres : aux herbes, chorizo et curry (27,50 euros). Enfin, une plaisante crème brûlée aux cinq épices (7,50 euros) clôt cet agréable déjeuner. A noter, en cave, de bonnes A.O.C. avec notamment d'excellents rouges de Loire. Lunch à 16 euros.