De Jean Harlow, on retient surtout sa blondeur. Platine, comme le titre du dernier roman de Régine Detambel qui retrace la vie fulgurante de l'actrice décédée à 26 ans en 1937, faute de soins. Sa mère, intégriste scientiste, se méfiait de la médecine " traditionnelle ", sa fille n'aura pas ...