Les génies sont impossibles à appréhender entièrement. Peintre mais aussi sculpteur, graveur, céramiste, poète et auteur de théâtre, Picasso aurait également été illustrateur. C'est ce que suggère en tout cas le titre de l'exposition qui vient de démarrer à Tourcoing, révélant une facette méconnue de l'artiste espagnol. L'étiquette est paradoxale et l'intéressé lui-même la réfutait. " Je n'ai jamais rien illustré ", affirme-t-il en 1961 à la radio, expliquant que l'on s'était contenté de juxtaposer ses oeuvres à côté de certains textes. Coquetterie ou goût de la mystification, les illustrations réalisées par l'artiste tout au long de sa carrière sont bien réelles. Selon Jeanne-Yvette Sudour, responsable d'un fonds spécialisé au sein du Musée Picasso à Paris, on recense environ 50 livres illustrés entre 1905 et 1973 et une centaine d'ouvrages auxquels il aurait contribué, généralement par une gravure en frontispice. Si ces collaborations sont incontestables, c'est la notion même d'illustration qu'il faut interroger. Et c'est d'ailleurs ce questionnement que propose le MUba à travers une scénographie à la fois chronologique, thématique et pluridisciplinaire qui met en valeur l'extrême inventivité du maître andalou dans ses projets livresques.
...