Pour les observateurs, c'est clairement le braconnier qui devient garde-chasse. Philip Morris, le géant américain du tabac, vient de mettre la main sur la société britannique Vectura. Il a accepté de payer 1,1 mil...

Pour les observateurs, c'est clairement le braconnier qui devient garde-chasse. Philip Morris, le géant américain du tabac, vient de mettre la main sur la société britannique Vectura. Il a accepté de payer 1,1 milliard de livres après le retrait de Carlyle, le fonds d'investissement américain. Pour la petite histoire, Vectura est spécialisée dans les inhalateurs médicaux utilisés, entre autres, dans la lutte contre les maladies liées au tabagisme... L'opération a évidemment déclenché un torrent de critiques à l'égard du conseil d'administration de la société britannique qui a clairement privilégié l'argent. Des associations de santé britanniques et américaines demandent d'ores et déjà aux gouvernements concernés d'annuler la vente. En perte de vitesse suite à la baisse des ventes du tabac, Philip Morris entend se diversifier et générer, notamment, des revenus d'au moins un milliard de dollars d'ici à 2025 avec des produits qui ne contiennent pas de nicotine. Elle est aussi active dans des produits alternatifs comme la vapote ou le tabac à chauffer.