Les plastiques dérivant dans les océans sont aujourd'hui si nombreux qu'ils ont tendance à y former un "septième continent". Leur élimination peut dès lors devenir un big business. Le Néerlandais Boyan Slat avait pensé avoir trouvé la solution avec l'installation en haute mer ...