A quoi bon être parlementaire si l'on ne peut même pas introduire une proposition de décret ou de résolution sans avoir au préalable obtenu l'accord de tous les part...

A quoi bon être parlementaire si l'on ne peut même pas introduire une proposition de décret ou de résolution sans avoir au préalable obtenu l'accord de tous les partenaires de la coalition au pouvoir? Manifestement frustrés par pareils corsets qui, à vrai dire, existent depuis 1999, quelques jeunes parlementaires viennent de ruer dans les brancards mais se sont immédiatement faits remettre à leur place. Des électrons libres n'apportent que confusion, a rétorqué Peter van Rompuy, chef de groupe CD&V. "Si chaque joueur y va de son petit numéro, cela peut satisfaire son ego et amuser les journaux mais l'électeur n'y gagne rien. La politique est un jeu d'équipe", a renchéri Wilfried Vandaele, chef de groupe N-VA. Au niveau fédéral, pareils accords n'existent pas. La Vivaldi compte sur le "bon sens" de ses membres...