La méthode douce ayant échoué, Xerox a déclenché les hostilités. Il a lancé la semaine dernière une offre publique d'achat (OPA) hostile sur HP. Le fabricant des ...

La méthode douce ayant échoué, Xerox a déclenché les hostilités. Il a lancé la semaine dernière une offre publique d'achat (OPA) hostile sur HP. Le fabricant des photocopieurs est bien décidé à acheter le leader mondial des imprimantes dont il juge les activités parfaitement complémentaires aux siennes. Seul hic, HP est six fois plus gros en termes de chiffre d'affaires (58 milliards de dollars, contre 9). Pour son OPA, Xerox a revu son offre initiale à la hausse. Elle valorise HP aux alentours des 35 milliards de dollars. La direction du géant informatique n'entend pas se laisser faire et vient d'adopter une " pilule empoisonnée " qui permet aux actionnaires d'acheter de nouvelles actions à un prix réduit en cas de montée au capital d'un acteur extérieur à hauteur d'au moins 20 %. Affaire à suivre.