Le dossier Nethys ne ressemblera décidément jamais aux autres. Il parvient à réunir cdH, MR, PS et Ecolo dans un communiqué commun pour défendre la liberté de la presse. Car, ne l'oublions pas, Nethys est aussi un éditeur de presse, notamment de L'Avenir et de Moustiq...

Le dossier Nethys ne ressemblera décidément jamais aux autres. Il parvient à réunir cdH, MR, PS et Ecolo dans un communiqué commun pour défendre la liberté de la presse. Car, ne l'oublions pas, Nethys est aussi un éditeur de presse, notamment de L'Avenir et de Moustique. D'après Le Vif, le groupe exercerait des pressions sur la rédaction de L'Avenir et aurait même dressé une liste noire de journalistes qui écrivent sur leurs actionnaires publics sans manier la brosse à reluire. " Il est inacceptable de tolérer la simple idée de mise sous tutelle, de représailles ou de censure de la presse ", tonnent les quatre députés wallons qui s'engagent solennellement à ce qu'aucune de leurs décisions ne vienne écorner la liberté de la presse. " Nous appelons les représentants démocratiques au sein des organismes parapublics à s'inscrire dans la même ligne de conduite, poursuivent-ils. Tout comportement inverse serait incompatible avec nos principes démocratiques. " C'est beau comme un rapport de la commission Publifin... Le monde politique wallon a validé toutes les étapes de la constitution de la nébuleuse Nethys (y compris le rachat de L'Avenir) et, jusqu'à preuve du contraire, ses critiques et mises en garde n'ont jamais dépassé le stade de la déclaration d'intention. Et désormais, Stéphane Moreau siège au CA de L'Avenir. C.D.C.