Auréolée de sa première victoire sur le Ladies European Tour conquise récemment à Bangkok, Manon De Roey sera l'une des grandes favorites du Ladies Mithra Open qui se dispute, du 27 au 29 mai, sur le parcours de Naxhelet, à Wanze. Initialement prévu en 2020, le tournoi a été deux fois annulé en raison de la crise sanitaire. "Cette fois, tout est enfin réuni pour accueillir les meilleures joueuses d'Europe et organiser une grande fête du golf féminin dans notre pays", confie Françoise Joly, fondatrice et présidente de Naxhelet, un véritable res...

Auréolée de sa première victoire sur le Ladies European Tour conquise récemment à Bangkok, Manon De Roey sera l'une des grandes favorites du Ladies Mithra Open qui se dispute, du 27 au 29 mai, sur le parcours de Naxhelet, à Wanze. Initialement prévu en 2020, le tournoi a été deux fois annulé en raison de la crise sanitaire. "Cette fois, tout est enfin réuni pour accueillir les meilleures joueuses d'Europe et organiser une grande fête du golf féminin dans notre pays", confie Françoise Joly, fondatrice et présidente de Naxhelet, un véritable resort où l'on trouve un championship course mais aussi un hôtel quatre étoiles, des salles de séminaires, un restaurant gastronomique, un spa & welness et un complexe immobilier. Les exploits de Manon De Roey tombent évidemment à point nommé pour promouvoir le tournoi. Professionnelle depuis cinq ans, l'Anversoise a connu des débuts difficiles sur le circuit. Mais depuis deux ans, elle est passée à la vitesse supérieure. Un vrai déclic qui s'est confirmé sur les greens du Thai Country Club. "J'attendais ce premier sacre avec impatience car j'étais plusieurs fois passée tout près. A Bangkok, j'étais sur un petit nuage et j'ai enfin pu atteindre mon objectif", sourit la n°1 belge. Et si c'était le début d'une véritable ascension vers les sommets? "Manon a un vrai potentiel. Elle possède l'une des frappes de balle les plus puissantes du circuit. Et elle a nettement amélioré son petit jeu. En confiance, elle peut défier les meilleures. A terme, je la crois d'ailleurs capable de tenter sa chance sur le LPGA Tour américain, la D1 du golf féminin", explique son coach historique Michel Vanmeerbeek. L'idée fait rougir la timide Manon. Mais, dans son for intérieur, elle sait qu'elle peut effectivement viser très haut. "Grâce à ma victoire en Thaïlande, j'aurai accès cette année à la plupart des grands tournois, y compris certains Grands Chelems. Il s'agira de tests grandeur nature pour l'avenir..." En effet, Manon De Roey aimerait conquérir un jour les Etats-Unis, à l'instar de Thomas Pieters avec qui elle a partagé tant de séances d'entraînement dans les catégories d'âge. "Le golf féminin est loin de proposer les mêmes prize moneys que son homologue masculin. Seules les meilleures parviennent à tirer leur épingle du jeu sur le circuit européen. Pour bien gagner sa vie, il faut jouer de l'autre côté de l'Atlantique", assure la championne, les yeux teintés d'étincelles. En attendant, Manon De Roey espère frapper un nouveau grand coup, devant son public, lors du Mithra Ladies Open. "C'est génial d'avoir désormais un tournoi de cette catégorie en Belgique. C'est la preuve que le golf bouge dans notre petit pays. Et je vais tout faire pour être à la hauteur de l'événement!"